0040305
Non au droit de vote des étrangers

Pétition Non au vote des étrangers

Les 20 derniers signataires

Pascale peyramaure - 60
ALAIN BOISSONNET - 55
Boggio Claude - 1
Jean-Francois ***** - n.c
Claire Rousseau - n.c
Karin ***** - n.c
marc ***** - 5
jean canevet - 55
Coralie Moysan - 59
ludovic ***** - 44
Thierry Leon - 29
Thierry ***** - 29
Marion ***** - n.c
alain PERIA - 13
Jacques et katia ***** - 6
angélique ***** - n.c
bruno DELOU - n.c
Bruno ***** - 31
jean francois ***** - 7
FRANCOIS ***** - 72
Signer la pétition | Tous les signataires

Partager / Bookmarker

Ajouter sur Reddit
La Droite Populaire © 2014 - Mentions Légales

Pétition de la Droite Populaire, contre le droit de vote aux étrangers.

Nous devons agir !


Non au droit de vote des étrangers ! A La Une

Non au vote des étrangers ! L'emigration en france
Non au droit de vote des étrangers | Publié le 13-12-2013
La France, eldorado pour beaucoup de populations, attire depuis longtemps de nombreux étrangers qui mettent tout en oeuvre afin de s'y installer pour toujours. Asiatiques, africains, européens, beaucoup voient en la France leur terre promise.

Ils abandonnent la terre de leurs ancêtres pour des cieux qui leur semblent plus favorables. Certains s'y installent et s'intègrent par leur travail, y fondent même une famille et apprécient à leur juste valeur les possibilités offertes par un pays qui leur est plus agréable à vivre que le leur sous maints aspects. Certain y trouvent la liberté de pensée, d'autres du travail.

Les étrangers qui choisissent la France viennent manifestement y chercher ce qu'ils n'ont pas dans leur propre pays. Les français ne sont pas racistes de nature, et ils ont vu les populations étrangères s'établir dans leurs villes et leurs quartiers sans animosité.

Mais aujourd'hui, face à une crise financière qui menace beaucoup d'emplois, les français craignent pour leur avenir et n'acceptent plus aussi volontiers l'arrivée d'étrangers. Certains animaux sauvages défendent leur territoire pour la nourriture qu'ils savent y trouver. L'homme n'est pas vraiment différent de ses frères à quatre pattes. De nature naturellement pacifique, il défendra pourtant toujours en premier lieu sa famille, et par conséquent ses compatriotes.

Par ailleurs, si beaucoup d'étrangers ont su s'intégrer, d'autres tentent d'imposer leurs croyances religieuses ou leur façon de vivre dans une France qui ne leur ressemble pas. L'intégrisme a toujours été cause de guerre pour la conquête de territoires, comme en témoignent les anciennes croisades. Aujourd'hui il n'est pas acceptable pour la majorité de la population de se sentir agressée au nom d'une religion.

La France ne souhaite pas voir ses valeurs foulées aux pieds, n'apprécie pas que l'on brûle son drapeau et refuse de se voir dicter d'autres règles de conduite que celles établies par l'Etat français. Il est par ailleurs évident que la précarité et de mauvaises conditions de vie ne sont pas les ingrédients d'une société paisible.

Les difficultés rencontrées de nos jours par la situation économique peu florissante de la France s'aggravent dans l'esprit des français par l'arrivée constante de nouveaux résidents. La nouvelle émigration concerne aujourd'hui les peuplades de l'Est de l'Europe, davantage que celles d'Afrique ou d'Asie. Leur accueil n'est pas des plus chaleureux, pour les raisons citées ci-dessus.

La peur de manquer soi-même n'entraîne pas une générosité sans bornes pour les autres. Si la mixité présente des avantages certains, il est vrai aussi que celle-ci ne peut s'épanouir que dans le respect de l'autre. Il appartient à chaque individu de se fondre dans sa nouvelle société.

Pour les autochtones, il demeure essentiel de ne pas faire endosser la responsabilité des problèmes économiques aux étrangers venus vivre en France. De même, ceux qui font le choix de vivre dans ce pays doivent en accepter les lois et coutumes. Ces grands principes de communauté sont malheureusement idylliques et la réalité est bien différente.

Le mal de vivre est bien présent pour beaucoup et l'ambiance de la France, pays d'accueil par excellence n'est plus aussi détendue qu'autrefois. Le malaise bien réel de notre société actuelle provoque des querelles au sein même des familles, dont les membres parviennent de moins en moins à s'expliquer, à chercher à se comprendre pour enfin s'accepter, malgré les différences. Par conséquent, il apparaît aujourd'hui que l'entente entre gens de nationalité, de moeurs ou de religions différentes est d'autant plus difficile au sein d'un pays.
 
1